«Smile to pay»: le paiement par reconnaissance faciale d’Alibaba

Alibaba, à travers sa filiale Ant Financial utilisant la solution de paiement Alipay, utilise désormais un service de paiement par reconnaissance faciale. Smile to pay est déjà utilisé dans le restaurant K Pro, nouveau concept «healthy» de la marque de restauration rapide KFC, à Hangzhoudans le Sud-Est de Shangai.

Après avoir effectué sa commande, une caméra 3D se charge de scanner et de vérifier le visage  de l’utilisateur pour reconnaître son identité, confirmée ensuite par la saisie d’un numéro de téléphone. Les concepteurs de la technologie sont d’ores et déjà en train de travailler à des procédés permettant de surseoir à l’étape de saisie du numéro de téléphone.  Aucun smartphone n’est requis, dans la mesure où le postulat d’une activation préalable de la fonctionnalité reconnaissance faciale dans l’app Alipay est acquis.

La vidéo de démonstration insiste sur la pertinence de la solution technologique, qui reconnait le client, qu’il soit maquillé, déguisé, doté d’une nouvelle coiffure, ou parmi un groupe, et assure savoir techniquement anticiper les risques d’usurpation numérique comme le montre la vidéo ci dessous.

 

Alibaba utilise déjà la technologie de reconnaissance faciale faciale pour l’identification et le badgeage de son personnel. Développée par la startup Megvii basée à Pékin, on peut aussi l’utiliser pour payer son taxi ou réserver un billet de train. Face++ pèse désormais 1 milliard de dollars et a été identifié parmi les dix innovations de rupture 2017 selon le MIT. La Chine est un laboratoire avancé des usages de la reconnaissance faciale, explorés aussi bien par les entreprises que par les pouvoirs publics.

Cette innovation dans la cadre des paiements, s’inscrit dans la stratégie d’Alibaba qui compte développer son leadership dans le domaine, qui lui permettrait, à terme, d’affirmer son leadership. Le lancement d’un Smart Shop sans caisse (façon Amazon Go), ou les supermarchés Hema qui renouvellent l’expérience utilisateur avec l’intégration fine d’une application smartphone au parcours du client dans le magasin sont des innovations qui montraient déjà la trajectoire que compte prendre Alibaba dans ce domaine. Alibaba est aussi actionnaire de Yum China, qui opère en Chine la marque KFC ainsi que d’autres franchises du fast-food, comme Mc Donalds ou Taco Bell.

 

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.