Réseaux sociaux: les conseils du New York Times aux journalistes

En octobre 2017, le New York Times publiait un long bulletin de recommandations à l’endroit de ses journalistes.  Il donnait un ensemble de règles à respecter dans leurs interactions avec les réseaux sociaux. Quoique non contraignantes, l’organe de presse demandait à ses professionnels d’avoir un comportement qui n’entacherait pas leur crédibilité et l’image de ce titre prestigieux. Ces précieux conseils sont valables pour tous les journalistes et peuvent aussi profiter à tous les utilisateurs des réseaux sociaux soucieux d’en avoir une utilisation responsable. Voici quelques-unes de ces recommandations :

  • Traitez toujours les autres avec respect sur les médias sociaux. Si un lecteur questionne ou critique votre travail ou vos publications sur les médias sociaux et que vous souhaitez répondre, faites preuve d’attention. Ne laissez pas entendre que la personne n’a pas lu attentivement votre travail.

 

  • Si la critique est particulièrement agressive ou inconsidérée, il vaut probablement mieux s’abstenir de répondre. Nous soutenons également le droit [des] journalistes de mettre en sourdine ou de bloquer les personnes menaçantes ou abusives sur les médias sociaux. (Mais s’il vous plaît, évitez de faire taire ou de bloquer les gens pour de simples critiques sur vous ou vos reportages).

 

  • Si vous vous sentez menacé par une personne des médias sociaux, veuillez en informer immédiatement vos superviseurs. [Votre organe de presse a probablement] mis en place des politiques pour protéger la sécurité de [vos] journalistes.

 

  • Évitez de rejoindre des groupes privés et «secrets» sur Facebook et d’autres plates-formes pouvant avoir une orientation partisane. Vous devez également vous abstenir de vous inscrire à des événements partisans sur les médias sociaux. Si vous vous joignez à ces groupes à des fins d’enquête, faites attention à ce que vous y publiez.

 

  • Soyez transparent. Si vous avez tweeté une erreur ou quelque chose d’inapproprié et souhaitez supprimer le tweet, assurez-vous de confirmer rapidement sa suppression dans un tweet suivant.

 

  • Si vous mentionnez d’autres sources, essayez de refléter une diversité de points de vue. Le partage d’une gamme de nouvelles, d’opinions ou de satires des autres est généralement approprié. Toutefois, si vous ne vous associez qu’à un seul type d’opinion du débat, vous risquez de donner l’impression d’avoir pris parti.

 

  • Nous déconseillons vivement à nos journalistes de déposer des plaintes concernant le service à la clientèle d’une firme sur les médias sociaux. Votre reproche est peut-être légitime, mais votre statut de journaliste ou de rédacteur en chef vous accordera probablement une attention particulière.

Retrouvez l’intégralité de ces recommandations sur le site web du New York Times.

 

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.