Les jeunes pousses (« start-up ») africaines s’organisent de plus en plus en réseaux pour accroître leur efficacité

Les “start-up” africaines ont de plus en plus la côte et ne cessent de se multiplier sur le continent. Mais pour être plus efficaces et pérennes, ces entreprises se rassemblent en réseaux (“hubs”) au sein du continent.

Il existe déjà une cinquantaine de centres d’innovations regroupés en réseau, ce que l’on appelle les “Techvalleys”. Ces jeunes pousses bénéficient entre autre d’accompagnement sur le développement de leurs projets ou encore sur le financement.

“On accompagne les Africains qui veulent investir dans les Africains.”  Rebecca Enonchong, African Business Angels Network.

Article de RFI à lire ici. 

Reply