Le journalisme ouvert en 10 tweets par Alan Rusbridger de “The Guardian”

  • 50%
    Créativité - 50%
  • 40%
    Equipe - 40%
  • 10%
    Budget - 10%

Le rédacteur en chef du journal anglais The Guardian a répondu à la question de savoir ce que représente le Journalisme ouvert pour lui, par 10 tweets que nous avons traduit pour vous :

1- Il encourage la participation. Il invite à et/ou permet une réponse.

2- Ce n’est pas une forme de publication verticale, qui partirait de «nous» à «eux»

3- Il encourage au débat. Nous pouvons suivre ou mener le débat. Nous intégrons toutes les autres publications sur le même sujet.

4-  Il aide à créer des communautés de personnes autour de sujets d’intérêts communs

5- Il est ouvert au web. Il entretient le lien et collabore avec des outils du web.

6- Il intègre et /ou fait la curation du travail des autres.

7- Il reconnaît que les journalistes ne sont pas les seules voix d’autorité, ni les seuls experts.

8- il aspire à atteindre, et reflète, la diversité, ainsi que la promotion des valeurs partagées

9-  Il reconnaît que la publication peut être le début, plutôt que la fin du processus journalistique.

10-  Il est transparent et ouvert au challenge – y compris la correction, la clarification et l’addition.

Voici une vidéo de John Henley qui explique un peu plus longuement en quoi le journalisme ouvert peut-être intéressant.

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.