La « story », nouveau format phare des médias

Lancées en 2013 et popularisé par le réseau social Snapchat, les “stories”, ces courtes vignettes vidéo, ont été adoptées par tous les autres réseaux sociaux. De Facebook à Instagram, en passant par WhatsApp ou encore LinkedIn, les “stories” s’imposent comme format de diffusion à la mode.

Les médias s’en sont progressivement approprié, à commencer par les plus connus : CNN, ESPN, Mashable, Buzzfeed… Aujourd’hui, de très nombreux médias incluent la story dans leur stratégie de diffusion de l’information. Certains affectent des équipes dédiées à la production de contenus au format story, sur différentes plateformes. Ces services, Snapchat en premier ont su travailler afin d’inciter les médias à adopter ce format. Le réseau social a en effet développé des partenariats avec de nombreux médias. Dans un second temps, il a imaginé des services exclusivement destinés aux médias (à l’exemple de Discover).

En conséquence, la story est peu à peu devenue la reine de l’information mobile. Les journalistes sont contraints de s’y adapter, comme l’explique Clara Schmelck :

La « Story » ne se réduit pas à un format. Il faut y voir une logique qui s’éprouve aussi à échelle des rédactions. Autrement dit, les journalistes fabriquent leurs « stories » en fabriquant leur propre « story » : de plus en plus, ils vont être amenés à élaborer l’information en interagissant sur les espaces conversationnels numériques avec leur communauté de lecteurs pendant les différentes étapes de leur enquête.

Elle développe une analyse complète de cette relation entre les médias et les stories dans cet article publié sur Méta-média:

La Story, nouveau moment du journalisme

Snapchat, Instagram, Facebook, LinkedIn : la  » Story  » est à la mode. Davantage qu’un format repris par toutes les plateformes sociales et de plus en plus privilégié par les médias d’information et de divertissement, il faut y voir un nouveau moment du journalisme.

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.