Google : ce qui a changé après la restriction de l’affichage des étoiles sur les résultats de recherche

Depuis septembre dernier, Google a procédé à la restriction de l’affichage des étoiles sur les résultats de recherche. Le moteur de recherche dénonce l’usage abusif de ce mode de notation par certains managers de page web dans le but d’influencer le choix des internautes.

Le site blogdumoderateur.com explique ce qui a réellement changé après la mise à jour des règles de Google relative à l’affichage des étoiles sur les résultats de recherche.

L’affichage des étoiles limité à un nombre de contenus

Seul 17 types de contenus se verront désormais être notés par des étoiles lors d’une recherche Google. Il s’agit notamment des sites d’entreprises, de produits, de livres, de formations, de films ou de recettes de cuisine. Ceux-ci ont été priorisés dans la mesure où ils sont généralement notés à travers les avis des internautes.

Fini l’auto-notation

Google met surtout un terme à l’auto-notation. Ceci était une méthode prisée par de nombreux sites web qui consistaient à s’autoévaluer positivement, et ainsi augmenter l’affichage des étoiles pour attirer l’œil du public lors des résultats de recherche. Google ne permet plus aux sites web de contrôler  leurs notations. Tel que dans le blog, l’auteur explique : « Google précise ici qu’il n’affichera pas d’étoile « si la note d’une entité A est placée sur le site de cette même entité A » – que vous utilisiez ou non un widget tiers ». Une façon de bannir cette forme d’arnaque qui consistait à attirer le public grâce à une notation surévoluée.

Vérification des données structurées

Google s’appuie sur des données structurées trouvées sur le Web notamment dans le but d’optimiser les résultats de recherche. Le moteur de recherche exige désormais la propriété « name » dans les données structurées pour pouvoir examiner des contenus attribués à chacune de page web susceptible d’être notée lors de l’affichage des résultats.

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.