Drône made in Cameroun: William Elong et sa startup inspirent…

Titulaire d’un MBA acquis en France à la Rochelle après des études à Yaoundé, le jeune Camerounais de 26 ans William Elong devient l’un des tous jeunes entrepreneurs africains, avec son équipe, à dompter ces objets volatils identifiés sous le nom de drones.

Basée à Douala avec sa dizaine de collaborateurs, où le quartier général « Will and brothers » mène ses activités techniques d’assemblage, la startup s’impose comme un exemple à  suivre et une fierté pour la jeunesse.  L’équipe « Will and brothers » est notamment réputée pour la rapidité et l’efficacité avec laquelle elle procède dans l’assemblage des drones, qui défierait la célérité de montage des plus grands géants de ce domaine. Le premier drone de la startup est dénommé « Algo » et a une portée de 20 km avec 45 minutes d’autonomie. Le deuxième est un hexacoptère appelé « Logarithm ». Le troisième drone est surnommé « Sanaga ».

Constituée avec des profils d’ingénieurs et de développeurs, l’équipe « Will and brothers », après deux années de travail, de hauts et de bas, commence à prendre des galons en atteste son extension avec un bureau en Côte d’Ivoire. La startup envisage également des implantations en France et aux Etats-Unis.

Néanmoins, comme beaucoup de jeunes pousses, « Will and brothers » peine à rassembler les fonds nécessaires pour mener à bien ses projets. Si 200.000 Dollars de fonds ont été levés au départ de la société, celle-ci mise aujourd’hui sur une deuxième levée de fonds pour deux millions de dollars supplémentaires. Il est à noter que l’essentiel des financements de cette startup vient des pays du « Nord » pour le moment.

L’ambitieux William Elong rêve d’étendre ses tentacules un peu partout dans le monde mais veut surtout investir le champ de l’Intelligence artificielle pour les inscrire dans les domaines de compétences de son entreprise.

Cette société est un exemple d’audace et de réussite qui peut inspirer les jeunes entrepreneurs.

Reply