Au Kenya, une application Facebook lutte contre les intox ou « fake news »

Facebook annonce qu’il va mettre à la disposition des Kényans, un outil pour les aider à repérer les fausses informations en tous genres, aussi appelées les « fake news ».

Le phénomène des « fake news » se répand de plus en plus. Le continent africain est particulièrement touché. C’est pourquoi la société américaine souhaite se doter de « mécanismes transparents », au service de ses utilisateurs.

Le Kenya compte sept millions d’inscrits sur Facebook. Le réseau social a supprimé 30 000 faux comptes supprimés au mois d’avril dernier grâce à la coopération efficace entre Facebook et les acteurs compétents du pays.

Plus d’informations dans cet article de Social Net Link.

Reply